L'A.N.I pour le salarié

POUR LE SALARIE, UNE VERITABLE PROTECTION ET DE REELLES ECONOMIES

 

1) Des remboursements qui sécurisent
Bien évidemment, c’est d’abord au salarié que s’adresse la Complémentaire Santé. C’est en effet une sécurité indispensable face aux dépenses de santé qui ne sont remboursées qu’en partie par le régime obligatoire.
Prenons, par exemple, les dépenses pour un équipement en optique et une prothèse dentaire ; elles sont très peu remboursées… et pourtant souvent indispensables pour la santé comme pour la vie sociale de chaque salarié.
Certaines maladies peuvent générer des frais importants à la charge des salariés, notamment en cas d’hospitalisation. En souscrivant une complémentaire santé, l’employeur leur permet de faire face à ces dépenses lourdes.
 

2) Des tarifs moins chers
Grâce à la mutualisation des tarifs, les cotisations pour le salarié sont généralement plus attractives en cas de souscription à une complémentaire santé collective qu’en cas de souscription à un contrat individuel… Avec à la clé des prestations souvent plus performantes.
 

3) Une cotisation fiscalement intéressante
Et ce pour 2 raisons :
- l’employeur doit prendre en charge une partie du montant de la cotisation de la complémentaire santé de chaque salarié, (50% de la cotisation en cas de mise en place de la couverture minimale).
- le salarié peut déduire de son revenu imposable la part de la cotisation qu’il doit payer pour sa complémentaire santé obligatoire (dans le respect de l’enveloppe fiscale disponible).
 

4) Et un dernier avantage très familial
Un avantage non négligeable pour le salarié ; la complémentaire santé peut également couvrir ses ayants droit.
 

AU FINAL, LA PRISE EN CHARGE D’UNE PARTIE DE SA COMPLEMENTAIRE SANTE PEUT ETRE PLUS AVANTAGEUSE POUR LE SALARIE QU’UNE AUGMENTATION DE SALAIRE. FAISONS LA SIMULATION.

 

5,5 %
 
14 %
 
30 %
 
41 %
 
Augmentation de salaire
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Participation de l'entreprise
à la complémentaire santé
 
 
 
 
 
 
 
 
 

* Ce résultat est une estimation

Cet outil vise à permettre une évaluation rapide à partir de quelques éléments chiffrés qui ne saurait engager la responsabilité de la Mutuelle.